Theory and History of Ontology

by Raul Corazzon | e-mail: rc@ontology.co

FEBRUARY 18th, 2018: THIS SITE WILL BE NO FURTHER UPDATED. PLEASE USE: Theory and History of Ontology

ebook: Ontology | Logic

Download site as a PDF or eBook

 

  • "History Logic" and "Bibliographia" are my other websites. "Table of Contents" gives the list of the pages, for other indexes see the "Sitemap". "Modern Ontologists" contains a table with links to the pages on the most important philosophers of the 19th and 20th centuries who have written on ontology. The "Search" function can be used to find a particular author or subject.

 

Boèce: Bibliographie sélective des traductions et des études en français

TRADUCTIONS

  1. Guilaumin, Jean-Yves, ed. 1995. Boèce. Institution arithmétique. Paris: Les Belles Lettres.

    Texte établi et traduit par Jean-Yves Guillaumin.

    "Table des matières: Introduction VII; Vie de Boèce, VII; L’œuvre de Boèce: la Consolation, XIV; L’œuvre de Boèce: les traités théologiques, XIX; L’influence de l’école d’Alexandrie, XXII; L’œuvre scientifique de Boèce, XXV; La géométrie, XXV; Un traité d’astronomie?, XXVIII; La musique, XXIX; L’arithmétique de Nicomaque, XXXI; Boèce et Nicomaque, XXXIX; Les buts de l’étude, XLIV; Les quatre sciences, XLVI; Arithmétique et logistique, L; Le quadriuium, LII; La destinée du traité, LVI; Le texte, LXI; Les manuscrits, LXV; Les éditions, XCII; Avertissement XCIV; Conspectus siglorum XCVII; Institution arithmétique. Livre I 1; Livre II 78; Notes complémentaires. Livre I 179; Livre II 207; Index verborvm et nominvm 227; Index graecvs 252.

    "L’œuvre scientifique de Boèce.

    Moins connue certainement que son œuvre philosophique et que la Consolation, l’œuvre scientifique de Boèce est de toute première importance par l’influence qu’elle a exercée au Moyen Age, même si elle nous est parvenue fort mutilée. Nous avons perdu l'Astronomie qu’il pouvait avoir rédigée comme quatrième ensemble de son travail sur le q uadriuium; nous n’avons plus sous sa forme authentique sa Géométrie; mais il nous reste les deux autres traités mathématiques de Boèce, l' Institution Musicale (éd. Friedlein, Leipzig, 1867) et l' Institution Arithmétique dont la lecture devait précéder celle du traité sur la musique. Tous deux doivent l’essentiel de leur substance (l’intégralité, peut-on même dire, pour l' Institution Arithmétique) à l’œuvre arithmétique de Nicomaque de Gérasa. Bien que l’ordre pythagoricien auquel s’est conformé Boèce (cf. Inst. ar. 1,1) soit le suivant: arithmétique, musique, géométrie, astronomie, nous laisserons l’arithmétique pour la fin et considérerons d’abord les traités portant sur les trois autres sciences."

    (...)

    "Les buts de l'étude.

    En définitive, le parti-pris de fidélité au texte de Nicomaque est évident chez Boèce, dont les compétences mathématiques, du reste, n’étaient sans doute pas assez développées au moment de la rédaction de l' Institution Arithmétique pour qu’il pût se permettre une véritable originalité. Il faut alors se demander pour quelles raisons l’auteur, encore si jeune, avait décidé de s’attaquer à ce difficile exercice. Les motivations, sans doute, ne lui manquaient pas. Malgré la véritable difficulté du contenu, le texte de Nicomaque était d’une grande valeur pédagogique, clairement structuré comme le montrent a contrario les quelques longueurs ajoutées par Boèce et, à ce titre, parfait pour une initiation. Une progression soigneusement réglée devait permettre au débutant de suivre l’exposé sans se décourager et sans lâcher prise. Au demeurant, l’intérêt de l’ouvrage de Nicomaque dépassait le domaine mathématique stricto sensu. Il permettait également une initiation commode à la philosophie de Platon, pour le contenu, et d’Aristote, pour les systèmes de classification. Il avait d’ailleurs toujours joué ce rôle avant Boèce et, comme on l’a souligné, il était devenu matière classique d’enseignement à Alexandrie. Aussi était-il investi d’une importance culturelle particulière."

    (...)

    L’ Institution Arithmétique est donc la première pierre posée par Boèce pour la réalisation du grand dessein dont il partage la conception avec son beau-père. Dans la lettre de dédicace à Symmaque qui précède le traité, il affirme avec netteté sa volonté de rendre accessibles aux lecteurs latins les trésors de la culture grecque. En ce qui concerne la partie scientifique du programme, il était évident que la primauté traditionnellement reconnue à l’arithmétique, dans la classification pythagoricienne des mathématiques qui avait traversé le cours des temps, imposait de commencer par l’étude de cette science un cursus sérieux. Boèce fait lui-même cette expérience: c’est évidemment un tout jeune homme qui dédie ce traité, avec une piété filiale, à son beau-père dont il sollicite à la fois l’indulgence (ce travail lui a coûté tant de peines, tant de nuits de veille!) et la sévérité: il n’est pas question de publier un texte qui ne serait pas satisfaisant, et Symmaque est instamment prié d’user de l’encre rouge pour amender et émonder le travail de son beau-fils. C’est avec l’espoir d’une lecture sans complaisance que Boèce ose offrir à l’helléniste érudit ces prémices de son esprit." (pp. XLIV-XLVI)

    L' Introduction arithmétique de Nicomaque de Gerase est disponible en français: traduction, introduction, notes et index par Janine Bertier, Paris: Vrin 1978.

  2. Boèce. 2005. Traité de la musique. Turnhout: Brepols.

    Texte Latin de l'édition publiée en 1867 par Gottfried Friedlein et traduction française par Christian Meyer.

  3. ———. 2000. Traités théologiques. Paris: Garnier Flammarion.

    Texte latin, présentation, traduction, chronologie, bibliographie et notes par Axel Tisserand.

    Table: Introduction 7; Traités théologiques. Texte latin et texte français; Contre Eutychès et Nestorius 63; Comment les substances, en ce qu’elles sont, sont bonnes, bien qu’elles ne soient pas des biens substantiels 123; Comment la Trinité est un Dieu et non trois

    dieux 137; Si le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont prédiqués substantiellement de la divinité 169; De la foi catholique 175; Notes 195; Annexes 247; Bibliographie 251; Chronologie 257-259.

  4. ———. 2007. Opuscula sacra I. Louvain: Peeters.

    Volume 1. Capita dogmatica (Traités II, III, IV).

    Table des matières: Avant-propos 7; Préface de Jean Jolivet 11; Introduction générale 17; Index siglorum 19; Avertissement au lecteur 27; I. La vie de Boèce ou le christianisme comme donnée sociale 31; II. L'œuvre de Boèce ou le christianisme comme matière philosophique:121; Traité II - De praedicatione 249; Traité III - De hebdomadibus 285; Traité IV - [ De fide catholica] 375; Bibliographie générale 443; Index nominum 479; Index verborum 501; Index codicum manu scriptorum 521; Index biblicus 523-526.

    Texte latin de l'édition de Claudio Moreschini.

    Introduction, traduction et commentaire par Alain Galonnier.

  5. ———. 2013. Opuscula sacra II. Louvain: Peeters.

    Volume 2. De sancta trinitate; De persona et duabus naturis (traités I et V).

    Texte latin de l'édition de Claudio Moreschini.

    Introduction, traduction et commentaire par Alain Galonnier.

    Table des matières: Avant-propos 9; Index siglorum 17, Addenda et corrigenda au Volume 1 19; Traité I - De Trinitate 23; Traité V - De duabus naturis 179; Bibliographie Complémentaire 375; Index nominum 391; Index verborum 399; Index biblicus 425-426..

  6. ———. 2008. La Consolation de la Philosophie. Paris: Le Livre de Poche.

    Texte latin et traduction de Éric Vanpeteghem et Jean-Yves Tilliette.

  7. ———. 2002. La Consolation de la Philosophie. Paris Les Belles Lettres.

    Introduction, traduction et notes par Jean-Yves Guillaumin.

BIBLIOGRAPHIE

  1. Bakhouche, Béatrice 2003. "Boèce et le Timée." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 5-22. Paris: Peeters Publishers.

  2. Beets, François. 2005. "« Nihil ex nihilo exsistere » : du hasard, de la causalité, de la providence et du libre-arbitre : sur le De consolatione philosophiae." In Logique et ontologie: perspectives diachroniques et synchroniques. Liber amicorum in honorem Huberti Hubiani edited by Beets, François and Gavray, Marc-Antoine, 19-34. Liège: Éditions de l'Université de Liège.

  3. Bidez, Jacques. 1923. "Boèce et Porphyre." Revue Belge de Philosophie et d'Histoire no. 2:189-201.

    Repris en traduction allemande dans: Manfred Fuhrmann & Joachim Gruber (eds.), Boethius, Darmstadt: Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1984 pp. 133-145.

  4. Bragard, Roger. 1929. "L'Harmonie des Spheres selon Boèce." Speculum no. 4:206-213.

    Abstract: "Lorsque Boèce écrivit son De Institutione Musica, il s'est manifestement inspiré des traités théoriques de Nicomaque de Gérase. Qu'il s'agisse du son, des consonances, de la voix, des instruments, de l'harmonie cosmique, nous retrouvons presque partout chez Boèce non seulement les théories de Nicomaque, mais aussi sa manière de les exposer. Souvent, Boèce cite Nicomaque comme étant sa source. Si nous ne trouvons pas toujours chez l'auteur grec l’équivalent des théories émises par l'auteur latin, la raison en est que nous avons perdu une partie des écrits du premier, notamment un Περί Μoυσικης dont il ne nous reste que des fragments. Dans ce cas, c'est toujours chez un théoricien de la même école, l'école pythagoricienne, que nous découvrirons ce qui nous manque chez Nicomaque. Ces quelques mots sont nécessaires pour comprendre ce qui va suivre."

  5. ———. 1945. "Boethiana. Études sur le De institutione musica de Boèce." In Hommage à Charles van den Borren. Mélanges, edited by Clercx, Suzanne and van der Lindern, Albert, 84-139. Ambères: De Nederlandsche Boekhandel.

  6. Brams, Jozef. 2000. "L'influence de l' Aristoteles latinus: Boèce et Jacques de Venise." In L'élaboration du vocabulaire philosophique au Moyen Age, edited by Hamesse, Jacqueline and Steel, Carlos, 203-219. Turnhout: Brepols.

  7. Cappuyns, Maïeul. 1931. "Le plus ancien commentaire des Opuscula sacra et son origine." Recherches de théologie ancienne et médiévale no. 3:237-272.

  8. ———. 1937. "Boèce." In Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastiques. Vol IX: Bishop-Bouilli, edited by Baudrillart, Alfred, Vogt, Albert and Rouziès, Urbain, 348-380. Paris: Letouzey et Ainé.

  9. Conso, Danièle. 2001. "Remarques sur la terminologie du "Liber Péri Hermenias" et de la tradition logique de langue latine antérieure à Boèce." Latomus no. 60:944-961.

  10. Côté, Antoine. 1994. "La question de l'"esse" chez Thomas d'Aquin et Boèce." Revue Philosophique de Louvain no. 92:327-335.

  11. Courcelle, Pierre. 1935. "Boèce et l'école d'Alexandrie." Mélanges d'archéologie et d'histoire no. 52:185-223.

  12. ———. 1939. "Étude critique sur les Commentaires de Boèce (IXe-XVe siècles)." Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge no. 12:5-140.

    Repris dans P. Courcelle, La Consolation de philosophie dans la tradition littéraire. Antécédents et postérité de Boèce, (1967).

  13. ———. 1948. Les lettres grecques en Occident. De Macrobe à Cassiodore. Paris: Boccard.

    Nouvelle édition revue et augmentée (première édition 1943).

    English translation: Late Latin Writers and their Greek Sources, translated by Harry E. Wedeck, Cambridge: Harvard University Press, 1969.

  14. ———. 1967. La Consolation de philosophie dans la tradition littéraire. Antécédents et postérité de Boèce. Paris: Études augustiniennes.

  15. ———. 1970. "Le personnage de Philosophie dans la littérature latine." Journal des Savants no. 4:209-252.

  16. de Libera, Alain. 2005. "L'onto-théo-logique de Boèce: doctrine des catégories et théorie de la prédication dans le De Trinitate." In Les Catégories et leur histoire, edited by Bruun, Otto and Corti, Lorenzo, 175-222. Paris: Vrin.

  17. De Rijk, Lambertus Marie. 1981. "Boèce logicien et philosophe: ses positions sémantiques et sa métaphysique de l'être." In Congresso Internazionale di Studi Boeziani (Pavia, 5-8 ottobre 1980): atti, edited by Obertello, Luca, 141-156. Roma: Editrice Herder.

    "Le grand historien Etienne Gilson a bien remarqué que c'est à propos du problème du Bien que la pensée de Boèce fut la plus personnelle et la plus féconde. Avec Platon et Saint Augustin, il identifie dans son opuscule Quomodo substantiae l'être au Bien (comme le Mal au non-être). Il est évident que dans l'opinion de Boèce la doctrine de l'être obtient une importance décisive comme base de la théorie du Bien. Aussi la solution du problème du Bien et du Mal fut esquissé dans sa métaphysique de l'être.

    L'identification de l'être et du Bien implique que pour tout ce qui est, c'est une seule et même chose d'être et d'être bon. Mais si les choses sont substantiellement bonnes, en quoi diffèrent-elles du Bien en soi, qui est Dieu? Dans cette question la problématique du Sophiste de Platon a dû revivre. On sait que dans cette dialogue Platon a essayé de résoudre le problème fondamental de l'être des choses périssables par une analyse vraiment pénétrante des notions de «Même» ( tauton) et «Autre» ( heteron).

    Il me semble que Boèce fait une chose comparable. Il n'est pas étonnant qu'il commence (dans De hebdomadibus = Quomodo substantiae etc.; voir l’édition de Stewart-Rand) ses exposés approfondis sur la notion de l'être par l'axiome qui a dû provoquer tant de commentaires pendant le moyen âge: diversum est esse et quit quod est (II 28-30: «il y a diversité entre "être" et "ce qui est"»). Cette formule, qui est valable pour tout être composé concerne la différence ontologique entre l'élément constitutif, ou la forme, de tout être composé d'un côté, et la chose elle-même, ou le tout établi par cette forme, de l'autre. Le tout doit son être à l'élément constitutif qui est la forme substantielle, sans laquelle il n'est pas du tout. Cependant la question sur son essence ne peut pas être résolue en désignant cette forme. (...)

    Il semble être utile de prendre au sérieux la suggestion des commentateurs médiévaux et d'entreprendre la réponse à notre question du point de vue sémantique. Je propose de discuter d'abord (1) la notion de qualitas chez Boèce (2), ensuite son modèle sémantique (3), et ses idées sur le rôle (logico-sémantique) du nom et du verbe (4-5); enfin la signification exacte de sa notion de l'être ( esse) sera discutée (6) et éclaircie en mettant en lumière le but et la méthode du traité Quomodo substantiae (7)." pp. 141-142 (Notes omises).

  18. Duhem, Pierre. 1917. "Digression au sujet d'un axiome de Boèce: l' esse, le quod est, le quo est." In Le système du monde. Vol. V, 285-316. paris: Hermann et Fils.

  19. Engels, Joseph. 1963. "Origine, sens et survie du terme boécien "secundum placitum"." Vivarium no. 1:87-114.

  20. Erismann, Christophe. 2004. "Originalité et latinité de la philosophie de Boèce. Note bibliographique." Freiburger Zeitschrift für Philosophie und Theologie no. 51:277-289.

    Discussion de quelques ouvrages récents et étude de quatre thématiques: 1) l'originalité et la nature du projet philosophique de Boèce; 2) les sources grecques de l'œuvre logique de Boèce; 3) la solution boécienne au problème ontologique des universaux; 4) le néoplatonisme théologique des « Opuscula sacra ».

  21. Follon, Jacques. 1992. "Pérennité de Boèce, philosophe et théologien." Revue Philosophique de Louvain no. 90:192-205.

  22. Galonnier, Alain. 1996. " Anecdoton Holderi ou Ordo generis Cassiodororum: introduction, édition, traduction et commentaire." Antiquité tardive no. 4:299-312.

  23. ———. 1997. ""Axiomatique" et théologie dans le De Hebdomadibus de Boèce." In Langages et philosophie. Hommage à Jean Jolivet, edited by Libera, Alain de, Elamrani-Jamal, Abdelali and Galonnier, Alain, 311-330. Paris: Vrin.

  24. ———. 1997. Anecdoton Holderi, ou Ordo generis Cassiodorum: éléments pour une étude de l'authenticité boécienne des Opuscula sacra. Louvain-la-Neuve: Peeters Publishers.

  25. ———. 2000. "Le statut contrasté de la philosophie chez Boèce." Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge no. 67:51-69.

  26. ———. 2003. "Boèce et la connaissance divine des futurs contingents." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 571-597. Louvain-la-Neuve: Peeters.

  27. ———. 2004. "L'équivalence hermeneia - interpretatio dans le prologue du second commentaire de Boèce au ΠΕΡΙ ΕΡΜΗΝΕΙΑΣ d'Aristote." Chôra no. 2:21-36.

  28. ———. 2004. "Boèce et les Éléments d'Euclide: quel maillon dans la chaîne des savoirs?" In De Zénon d'Élée à Poincaré. Recueil d'études en hommage à Roshdi Rashed, edited by Morelon, Régis and Hasnawi, Ahmad, 437-478. Louvain: Les Cahiers du MIDEO.

  29. ———, ed. 2005. Boèce ou la chaîne des savoirs. Louvain-la-Neuve: Peeters.

    Actes du Colloque International de la Fondation Singer-Polignac, Paris, 8-12 juin 1999.

    Préface de Roshdi Rashed; Introduction de Pierre Magnard.

    Table des matières: Avant-Propos VII; Roshdi Rashed: Préface IX; Pierre Magnard: En matière d’ouverture XI;

    I. Boèce et son temps

    A. La culture de Boèce

    Béatrice Bakhouche: Boèce et le Timée 5; Umberto T0dini: Boezio, più ‘pagano’ di Lucrezio? 23; Claudio Micaelli: Il De Hebdomadibus di Boezio nel panorama del pensiero tardo-antico 33; Jean-Luc Solère: Bien, cercles et hebdomades: formes et raisonnement chez Boèce et Proclus 55;

    B. L’écriture de Boèce

    Gaëlle Jeanmart: Boèce ou les silences de la philosophie 113; Thomas Ricklin: Femme-philosophie et hommes-animaux: essai d’une lecture satirique de la Consolatio philosophiae de Boèce 131; John Magee: Boethius’ Anapestic Dimeters (Acatalectic),with Regard to the Structure and Argument of the Consolatio 147; Michel Lambert: Nouveaux éléments pour une étude de l’authenticité boécienne des Opuscula Sacra 171;

    C. Le trivium

    Monika Asztalos: Boethius on the Categories 195; Lambert-Marie De Rijk: Boethius on De interpretatione (ch. 3): Is he a reliable guide? 207; Jean Jolivet: Quand Boèce aborde Porphyre 229; Valentin Omelyantchik: Boèce et Ammonius sur la question d’Alexandre d’Aphrodise ( Peri hermeneias, 16 a 1-2) 241; Sten Ebbesen: Boethius on the Metaphysics of Words 257;

    D. Le quadrivium

    Laurent Mitsakis: Enquête sur un vrai-faux Décret: le traité des Lacédémoniens contre Timothée de Milet cité par Boèce dans le De Institutione musica, I, 1 279; Max Lejbowicz: « Cassiodorii Euclides » : éléments de bibliographie boécienne 301; Jean-Yves Guillaumin: Boèce traducteur de Nicomaque: gnomons et pythmènes dans l' Institution Arithmétique 341; Ubaldo Pizzani: Du rapport entre le De musica de S. Augustin et le De Institutione musica de Boèce 357;

    E. Philosophie et théologie

    Giulio d’Onofrio: Boezio filosofo 381; Fabio Troncarelli: Le radici del cielo. Boezio, la Filosofia, la Sapienza 421; Axel Tisserand: Métaphore et translatio in diuinis: la théorie de la prédication et la conversion des catégories chez Boèce 435; Luca Obertello: Ammonius of Hermias, Zacharias Scholasticus and Boethius: eternity of God and/or time? 465; Anca Vasiliu: Nature, personne et image dans les traités théologiques de Boèce ou Personne dans le creux du visage 481;

    F. Liberté, prescience et futurs contingents

    Alessandra Di Pilla: L’elemento della preghiera nella discussione su prescienza e libertà nella Consolatio philosophiae di Boezio 507; John Marenbon: Le temps, la prescience et le déterminisme dans la Consolation de Philosophie de Boèce 531; François Beets: Boèce et la sémantique du regard 547; Alain Galonnier: Boèce et la connaissance divine des futurs contingents 571

    II. La posterité de Boèce

    Michael Bernhard: Die Rezeption der Institutio musica des Boethius im frühen Mittelalter 601; Michel Lemoine: Boèce modèle du philosophe? 613; Agnieszka Kisewska: Mathematics as a preparation for theology: Boethius, Eriugena, Thierry of Chartres 625; Vera Rodrigues: Thierry de Chartres, lecteur du De Trinitate de Boèce 649; Christian Meyer: Lectures et lecteurs du De institutione musica de Boèce au XIIIe siècle 665; Dominique Bertrand: Sur le fondement de la différence dans le De trinitate. Thomas d’Aquin interprète de Boèce 679; Graziella Federici Vescovini: L’exorde de l' Arithmetica de Boèce et le commentaire de l’averroïste Thaddée de Parme (1318) 697; C. H. Kneepkens: The Reception of Boethius’ De consolatione in the Later Middle Ages: The Wolfenbüttel Quaestiones and Buridan’s Quaestiones on the Ethics 713; Maryvonne Spiesser: L’arithmétique de Boèce dans le contexte de la formation mathématique des marchands au XVe siècle 741; Lodi Nauta: Some Aspects of Boethius’ Consolatio philosophiae in the Renaissance 767;

    Index auctorum 779-786.

  30. Guillaumin, Jean-Yves. 1989. "La transformation d'une phrase de Nicomaque ( Introduction Arithmétique 1, 18, 2) chez Boèce ( Institution Arithmétique 1, 23)." Latomus no. 48:869-874.

  31. ———. 1990. "Le statut des mathématiques chez Boèce." Revue des Études Anciennes no. 92:121-126.

  32. ———. 1990. "Le terme quadrivium de Boèce et ses aspects moraux." L'antiquité classique no. 59:139-148.

  33. ———. 1994. "La structure du chapitre 1, 4 de l' Institution Arithmétique de Boèce et le cours d'Ammonios sur Nicomaque." Revue d'histoire des sciences no. 47:249-258.

  34. ———. 2003. "Boèce traducteur de Nicomaque: gnomons et pythmènes dans l’ Institution Arithmétique." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 341-355. Paris: Peeters Publishers.

  35. Hadot, Ilsetraut. 1987. "La division néoplatonicienne des écrits d'Aristote." In Aristoteles. Werk und Wirkung. Paul Moraux zum 65 Geburtstag gewidmet - Band 2: Kommentierung, Uberlieferung, Nachleben, edited by Wiesner, Jürgen, 249-285. Berlin: Walter de Gruyter.

  36. Hadot, Pierre. 1959. "Un fragment du commentaire perdu de Boèce sur les Catégories d'Aristote dans le codex Bernensis 363." Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge no. 26:11-27.

    Repris dans P. Hadot, Plotin, Porphyre. Études néoplatoniciennes, Paris: Les Belles Lettres, 1999, pp. 383-410 et dans P. Hadot, Études de Patristique et d'histoire des concepts, Paris: Les Belles Lettres, 2010, pp. 323-343.

  37. ———. 1963. "La distinction de l'être et de l'étant dans le De hebdomadibus de Boèce." In Die Metaphysik im Mittelalter. ihr Ursprung und ihre Bedeutung, edited by Wilpert, Paul, 147-153. Berlin: Walter de Gruyter.

  38. ———. 1970. " Forma essendi. Interprétation philologique et interprétation philosophique d'une formule di Boèce." Les Études Classiques no. 38:143-156.

  39. ———. 1973. "De Tertullien à Boèce. Développement de la notion de personne dans les controverses théologiques." In Problèmes de la personne, edited by Meyerson, Ignace, 123-134. The Hague: Mouton.

    Repris dans P. Hadot, Études de patristique et d'histoire des concepts, Paris: Les Belles Lettres, 2010, pp. 385-397.

  40. ———. 1985. "Les commentaires de Boèce et de Porphyre sur les Catégories d'Aristote." Annuaire de l’École Pratique des Hautes Etudes. V Section, Sciences Religieuses no. 93:335-337.

  41. Hipp, Stephen A. 1996. "Structures métaphysiques de la définition boécienne de la personne." In Penser l'homme et la science. Essais en honneur du professeur Evandro Agazzi à l'occasion de ses 60 ans = Betrachtungen zum Thema Mensch und Wissenschaft : Beiträge zu Ehren von Professor Evandro Agazzi zu seinem 60. Geburtstag, edited by Schumacher, Bernard and Castro, Edgardo, 251-286. Fribourg: Éditions Universitaires.

  42. Hudry, Françoise. 1997. "L' 'hebdomade' et les règles. Survivances du débat scolaire alexandrin." Documenti e studi sulla tradizione filosofica medievale no. 8:319-337.

  43. Huh, Min-Jun. 2006. "Le premier commentaire de Boèce sur l' Isagoge de Porphyre: considérations générales." In Colloquia Aquitana II. Boèce: l'homme, le philosophe, le scientifique, son œuvre, son rayonnement. Vol. I, edited by Humphrey, Illo, 363-381. Paris: Éditions Le Manuscrit.

  44. Humphrey, Illo. 2005. " Boethii De institutione arithmetica libri duo: Étude proto-philologique." Carmina Philosophiae no. 14:57-158.

  45. ———. 2005. "Boethii De institutione musica libri quinque: auctor, opus, interpres." Carmina Philosophiae no. 14:167-176.

  46. ———, ed. 2006. Colloquia Aquitana II. Boèce: l'homme, le philosophe, le scientifique, son œuvre, son rayonnement. Paris: Éditions Le Manuscrit.

    Deux volumes.

  47. ———. 2006. "Quelques observations sur le processus cognitif chez Platon et chez Boèce." In Colloquia Aquitana II. Boèce: l'homme, le philosophe, le scientifique, son œuvre, son rayonnement. Vol. I, edited by Humphrey, Illo, 407-440. Paris: Éditions Le Manuscrit.

  48. Isaac, Jean. 1953. Le Peri hermeneias en Occident de Boèce à Saint Thomas. Histoire littéraire d'un traité d'Aristote. Paris: Vrin.

  49. Jolivet, Jean. 2003. "Quand Boèce aborde Porphyre." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 229-240. Paris: Peeters Publishers.

    Repris dans J. Jolivet, Mediaevalia et Arabica, Paris: Vrin, 2013. pp. 93-102.

  50. Lafleur, Claude, and Carrier, Joanne. 2012. "Alexandre d'Aphrodise et l'abstraction selon l'exposé sur les universaux chez Boèce dans son "Second commentaire sur l' "Isagoge" de Porphyre." Laval théologique et philosophique no. 68:35-89.

    "Cette première traduction française d’une portion significative de l’ In « Isagogen » Porphyrii Commentorum Editio secunda, en regard d’un texte latin reponctué en conséquence et accompagné d’annotations critiques, est précédée d’une présentation historico-doctrinale mettant en relief le rôle — à la fois central et problématique — de l’abstraction dans la solution boécienne, ouvertement rattachée à Alexandre d’Aphrodise (dont le traité De l’âme est ici examiné), du statut des genres et des espèces dans ce texte qui, à travers l’exégèse du célèbre questionnaire porphyrien, a fait connaître le problème des universaux à l’Occident latin et en est demeuré l’expression la plus achevée jusqu’au XIIe siècle, où Abélard en a donné un méta-commentaire particulièrement brillant dans sa Logica « Ingredientibus » : Super Porphyrium, éditée, traduite et étudiée ci-après dans ce numéro thématique.

  51. Lambert, Michel. 2003. "Nouveaux éléments pour une étude de l’authenticité boécienne des Opuscula Sacra." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 171-191. Louvain-la-Neuve: Peeters.

  52. Lejbowicz, Max. 2003. "Cassiodori Euclides”: éléments de bibliographie boécienne." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 301-340. Paris: Peeters Publishers.

  53. Lemoine, Michel. 2003. "Boèce, modèle de philosophe?" In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 613-624. Louvain-la-Neuve: Peeters.

  54. Levet, Jean-Pierre. 1988. "Philologie et logique: Boèce traducteur des premiers chapitres du livre I des Analytica Priora d'Aristote." Revue d'Histoire des Textes no. 18:1-62.

  55. Libera, Alain de. 1995. "Boèce et l'interprétation médiévale des Catégories. De la paronymie à la denominatio." In Aristotelica Secunda. Mélanges offerts a Christian Rutten, edited by Motte, André and Denooz, Joseph, 255-264. Liège: Université de Liège. Faculté de Philosophie et Lettres.

  56. ———. 1999. L'art des généralités. Théories de l'abstraction. Paris: Aubier.

    Table: Introduction, 5; 1. Alexandre d'Aphrodise, 25; 2. Boèce, 159; 3. Pierre Abélard, 281; 4. Avicenne 499; Conclusion 609; Appendice: Textes traduits de l'arabe par Marc Geoffroy, 637; Index: Auteurs anciens et médiévaux, 683; Auteurs modernes, 687; Thèses, 693.

  57. ———. 2005. "L'onto-théo-logique de Boèce: doctrine des catégories et théorie de la prédication dans le De Trinitate." In Les Catégories et leur histoire, edited by Bruun, Otto and Corti, Lorenzo, 175-222. Paris: Vrin.

  58. Marenbon, John. 2005. Le temps, l'éternité et la prescience de Boèce à Thomas d'Aquin. Paris: Vrin.

    Chapitre II: Boèce pp. 21-54.

  59. ———. 2012. "Boèce, Porphyre et les variétés de l’abstractionnisme." Laval théologique et philosophique no. 68:9-20.

  60. Meyer, Christian. 2003. "Lectures et lecteurs du De institutione musica de Boèce au XIIIe siècle." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 665-678. Paris: Peeters Publishers.

  61. Minio-Paluello, Lorenzo. 1957. "Les traductions et les commentaires aristotéliciens de Boèce." Studia Patristica, II: Text Und Untersuchungen no. 64:358-365.

    Repris dans L. Minio-Paluello, Opuscula. The Latin Aristotle, Amsterdam: Hakkert, 1972, pp. 328-335.

    Traduction allemande dans: Manfred Fuhrmann & Joachim Gruber (eds.), Boethius, Darmstadt: Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1984, pp. 146-153.

  62. ———. 1993. "Formation, transformations et anciennes éditions d'ouvrages de Boèce." In Luoghi cruciali in Dante. Ultimi saggi. Con un inedito su Boezio e la bibliografia delle sue opere, edited by Santi, Francesco, 133-148. Spoleto: Centro italiano di studi sull'Alto Medioevo.

  63. Nédoncelle, Maurice. 1955. "Les variations de Boèce sur la personne." Revue des Sciences Religieuses no. 29:201-230.

  64. O'Meara, Dominic J. 2006. "Les déchirures de la Philosophie." Freiburger Zeitschrift für Philosophie und Theologie no. 53:428-431.

  65. Omelyantchyk, Valentin. 2003. "Boèce et Ammonius sur la question d'Alexandre d'Aphrodise ( Peri hermeneias, 16 A 1-2)." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 241-256. Louvain-la-Neuve: Peeters.

    "En nous fondant sur les témoignages de Boèce et d’Ammonius, nous nous proposons d’enquêter sur le sens de la question d’Alexandre d’Aphrodise, rapportée par Boèce, à propos de l’interprétation des premiers chapitres du Peri hermeneias. Nous suivrons d’abord le commentaire majeur de Boèce, pour tenter de comprendre le contexte dans lequel cette question apparaît. Nous examinerons ensuite la question elle-même, en précisant sa raison d’être à partir du commentaire d’Ammonius. Nous passerons ensuite à l’évaluation de sa pertinence pour une théorie du discours. Enfin, en guise de conclusion, nous essayerons de dégager/quelques remarques générales." (p. 241)

    (...)

    "À suivre Boèce, Porphyre développe une analyse générative du discours pour justifier l’idée que l’assertion simple se compose d’expressions simples (37), c’est-à-dire du nom et du verbe, qui sont les parties nécessaires et suffisantes de l’assertion simple (38). L’affirmation et la négation sont ainsi les deux éléments constitutifs du genre de l’assertion simple. Cette analyse conduit à associer à l’assertion simple une sémantique de l’inhérence (ύπαρχειν). Porphyre « projette », en quelque sorte, la structure syntaxique de l’assertion simple sur la structure ontologique de l’inhérence: l’affirmation signifie l’inhérence de quelque chose dans quelque chose, la négation, sa non-inhérence. Il a donc développé son analyse de la construction syntaxique complète en lien avec sa sémantique de l’inhérence empruntée aux Catégories. Cette construction syntaxique, Boèce l’appelle « assertion simple » ou « assertion catégorique » (39). On comprend alors que s’il se concentre sur l’assertion simple dans les premiers chapitres de son commentaire, c’est parce qu’il vise en fait la notion de complétude. Dès lors que l’assertion simple exprime l’inhérence ou la non-inhérence, Boèce enchaîne, après la question de la structure de l’assertion (ch. 4-6 du Peri hermeneias), sur le thème des universaux (ch. 7) (40), car la théorie de l’inhérence présuppose toujours la division des étants en particuliers et en universels (41). La deuxième partie du chapitre De oratione de Boèce, qui correspond au commentaire des chapitres 4-8 du Peri hermeneias, achève par conséquent l’exposé sur l’assertion simple (ou assertion catégorique) en traitant de Γ inhérence et de la non-inhérence." (pp. 254-255)

    (37) Voir « Simplices quiddem idcirco quod quaelibet simplex parvissimaque oratio nomine et verbo coniungitur, quae sunt simplices dictiones » (84, 27-30).

    (38) « In simplicibus enim orationibus huiusmodi partes sunt » (82, 23-5).

    (39) « [S]ic in simplicibus propositionibus praedicatio vim obtinet, unde et Graece quoque tales propositiones κατηγορικαί, id est praedicativae, dicuntur, scilicet quae sunt simplices, quod in totam propositionem obtineat praedicatio » (Migne, PL 64, 447 B). « Igitur quoniam supra dixerat simplicem propositionem, quam κατηγορικαί Graeci dicunt, nos praedicativam interpretari possumus, semper verbi praedicatione constitui, non autem semper nomine subjecto, quod aliquoties quiddem vel infinitum nomen, vet casus nominis, vel verba subjecta sunt» 112, 10-16). C’est nous qui soulignons.

    (40) « Necesse est autem enuntiare quoniam inest aliquid aut non, aliquoties quidem eorum alicui quae sunt universalia, aliquoties autem eorum quae sunt singularia, hujusmodi est tanquam si diceret: omnis quidem adfirmatio et negatio inesse aut non inesse demonstrat et quidquid enuntiatur, aut de eo quod est esse proponitur... aut de eo quod est, non inesse » (140, 22-141, 1).

    (41) « Ergo quoniam necesse est, aut aliquid alicui inesse dicere, aut aliquid alicui non inesse, illud quoque necesse est ut intelligamus cui inesse aliquid dicimus, aut universale esse... aut certe particulare ac singulare » (141, 3-8).

  66. Phillips, Philip Edward. 2006. "Boèce, le quadrivium, et la consolation de la philosophie." In Colloquia Aquitana II. Boèce: l'homme, le philosophe, le scientifique, son œuvre, son rayonnement. Vol. I, edited by Humphrey, Illo, 183-202. Paris: Éditions Le Manuscrit.

  67. Pizzani, Ubaldo. 2003. "Du rapport entre le De musica de S. Augustin et le De Institutione musica de Boèce." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 357-478. Paris: Peeters Publishers.

  68. Potiron, Henri. 1961. Boèce, théoricien de la musique grecque. Paris: Bloud & Gay

  69. Solère, Jean-Luc. 2000. "Maître Eckhart, Proclus et Boèce: du statut des prologues dans l’“axiomatique” néoplatonicienne." In Les Prologues médiévaux, edited by Hamesse, Jacqueline, 535-571. Turnhout: Brepols.

  70. ———. 2003. "Bien, Cercles et Hébdomades: formes et raisonnement chez Boèce et Proclus." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 55-110. Louvain-la-Neuve: Peeters.

  71. ———. 2003. "L'ordre axiomatique comme modèle d'écriture philosophique dans l'Antiquité et au Moyen Âge." Revue d'histoire des sciences no. 56:323-345.

  72. Sondag, Gérard. 2008. "Boèce et Duns Scot sur la transposition des prédicaments aristotéliciens dans la prédication divine." Revista portuguesa de filosofia no. 64:177-193.

  73. Tisserand, Axel. 2003. "Métaphore et translatio in diuinis: la théorie de la prédication et la conversion des catégories chez Boèce." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 421-433. Paris: Peeters Publishers.

  74. ———. 2008. Pars Theologica. Logique et théologique chez Boèce. Paris: Vrin.

  75. Trego, Kristell. 2006. "La liberté dans la Consolatio philosophiae de Boéce." Archives de Philosophie no. 69:187-202.

  76. ———. 2012. "Substance, sujet, acte. La première réception latine d'Aristote: Marius Victorinus et Boèce." Les Études philosophiques no. 101:233-256.

  77. ———. 2013. "Inhérence ou relation? L' ad aliquid et la doctrine catégoriale de la substance chez Boèce." Quaestio. Journal of the History of Metaphysics no. 13:125-148.

  78. Tremblay, Bruno. 2005. "Boèce, In Cat.: proème et commentaire aux antepraedicamenta." Carmina Philosophiae no. 14:1-56.

  79. Van de Meeren, Sophie. 2012. Lectures de Boèce: La consolation de la philosophie. Paris: Presses Universitaires de Rennes.

  80. Vasiliu, Anca. 2003. "Nature, personne et image dans les traités théologiques ou Personne dans le creux du visage." In Boèce ou la chaîne des savoirs, edited by Galonnier, Alain, 481-504. Paris: Peeters Publishers.

  81. Wronski, Stanislaw. 1978. "Un essai de caractériser la définition classique de la personne chez Boèce par son origine." Studia mediewistyczne no. 19:109-116.

RELATED PAGES